Main Page Sitemap

Les échanges extérieurs du maroc




les échanges extérieurs du maroc

Le déficit commercial sétablit à 184 MdMAD en 2016.
La structure des exportations évolue depuis 2011 vers des produits à plus forte valeur ajoutée, en particulier lautomobile qui représente 24,4 des exportations en valeur en 2016, devant les exportations de rencontre ghomrassen phosphates.
Dautres secteurs commencent à prendre du poids dans la nouvelle structure des échanges, notamment les produits de lindustrie chimique (29,2 du total des exportations en 2016 contre 12 en 2008 et ceux de la fabrication dautres produits minéraux non métalliques (4,7 en 2016 au lieu.En revanche, prostitution capital of america les importations en provenance de cette zone restent limitées, ne dépassant pas les 467 millions de DH en 2016.Les importations en provenance de cette zone restent pour leur part timides, avec une moyenne annuelle de 1,4 milliard seulement sur la période étudiée.Renault, tanger ouverte en 2012.Sur ce bilan on relèvera aussi le léger recul (-2,5) des importations de produits finis de consommation à 51,6 milliards de dirhams, la bonne tenue (10) des produits agricoles (essentiellement des fruits et légumes vers l'Europe).3 milliards dirhams ou encore la petite baisse.Selon une étude de lOffice des changes, les échanges commerciaux du Maroc avec lAfrique subsaharienne ont certes enregistré une croissance annuelle moyenne de 9,1 sur la période, mais leur part dans les échanges totaux du royaume arrive à peine à 3 (contre 2 en 2008).Au global sur ces neuf mois, les importations chutent de 7,8 à 273,3 milliards de dirhams, soit un peu plus de 25 milliards d'euros (1000 dirhams 92 euros).Cest dire que les échanges commerciaux avec cette zone ont beau enregistrer des taux de croissance à deux chiffres, leur part dans les échanges du Maroc avec lAfrique reste limitée.Au Maroc, le taux de couverture des importations par les exportations s'est établi à près de 59 sur les neuf premiers mois de l'année.Bien quen forte croissance ces dernières années, la part des échanges commerciaux entre le Maroc et lAfrique subsaharienne ne représente quune petite part du commerce extérieur du royaume.Principaux clients et fournisseurs du Maroc en Afrique de l'Ouest.
Pour ce qui est des produits expédiés dans ces pays, létude révèle que les exportations ne se limitent plus aux produits alimentaires.Analyse de la situation du commerce extérieur au Maroc.Les apports des Marocains résidents à l'étranger (MRE quant à eux, progressent de 4,5 à 47,5 milliards de dirhams contre 45,4 milliards de dirhams.De même, la part de marché du Maroc en Afrique de lEst entre 2008 et 2015 est restée quasiment stable à 0,2 en moyenne.Copyright : Office des changes, lOffice des changes fait, par ailleurs, remarquer que la part de marché du Maroc en Afrique de lOuest entre 2008 et 2015 sest légèrement améliorée, pour sétablir à 0,9 en 2015 au lieu de 0,5 en 2008.«Elle est suivie de lAfrique de lEst (15,5 de lAfrique Centrale (12,4) et de lAfrique Australe (13,4 ajoute lOffice des changes.Sur la période, les entrées d'IDE bondissent de 19.3 milliards de dirhams, soit un flux net compte tenu des IDE sortant de 16,4 à 20,9 milliards de dirhams.Le creusement du déficit sexplique par laugmentation de limportation déquipement (27 en plus en 2016) et de la baisse des exportations de phosphates et dérivés (-10,8 ).Elle absorbe plus de 60 des exportations.

la microélectronique: Elle s'intéresse à l'étude et à la fabrication des composants électroniques à l'échelle micronique.
Qui représente une continuité du plan Emergence.


[L_RANDNUM-10-999]
Sitemap